Stretching et handicap

Stretching pour personnes handicapées: handicape mental léger, moteurs et présentant des troubles associés, personnes à mobilité réduite, personnes âgées, dépendantes ou en perte d’autonomie

La poursuite d’activités a une influence très bénéfique sur le comportement et le développement des possibilités de toute personne ayant un handicap.
Le stretching, solution privilégiée pour favoriser la conscience de soi et équilibrer la tonicité, s’avère également un excellent vecteur de communication. En effet, si la prise de conscience corporelle, la connaissance de son corps et le maintien des capacités physiques sont importants, c’est avant tout la relation, le plaisir d’échanger et le jeu qui sont le moteur du développement de soi.
L’objectif recherché consiste à développer des séances cohérentes construites autour d’exercices adaptés aux objectifs définis : adresse et coordination, équilibre, mobilité articulaire, souplesse, renforcement musculaire et tonification, communication motrice et sociabilisation, conscience du corps et affinement sensoriel, mémorisation.
Chaque exercice est présenté par des consignes précises et avec une correction systématique de la posture.